menu Menu
PanDoktor
RECONQUISTA
Sloviansk libérée !
By PanDoktor Posted in L'Ukraine en danger! on 7 juillet 2014 4 min read
Navalny Previous La chirurgie française au service des blessés ukrainiens Next
Sloviansk, qui depuis trois mois était devenue l'épicentre stratégique des annexionnistes russes dans le sud-est de l'Ukraine (abusivement appelés « séparatistes prorusses» dans les médias) est enfin libérée. Elle a été reprise aux forces ennemies le 5 juillet dernier.

Après d’âpres combats, tous les semeurs de terreur ont quitté leurs positions. La ville est nettoyée à 100% comme le confirmait elle-même la république fantoche de Donetsk, quelques heures seulement après la fuite des terrorusses. Après le pilonnage de leurs positions par l’artillerie ukrainienne, la panique s’est installée dans le camp des terroristes, ramas de mercenaires russes, caucasiens, russophones de l’est, mais aussi voyous et mafieux locaux, et surtout, officiers du renseignement militaire russe. Tout a été abandonné : otages, arsenal et véhicules blindés.

Les artilleurs ukrainiens ont également tenté de barrer la route aux fuyards qui sous apparence civile, ont réussi à rejoindre le bourg voisin de Kramatorsk situé au sud de la ville. Le pseudo-gouverneur du Donbass, Pavel Goubariev, affirmait dimanche que les pertes russes étaient minimes et que deux groupes se repliaient sur Donetsk et Horlivka, à environ 80 km de là en direction du sud-est.

Le général Valery Heleteï à Sloviansk. Issu des rangs de la police, bien positionné dans le monde politique. Mais un fonctionnaire au train de vie un peu trop confortable selon certains...
Le général Valery Heleteï à Sloviansk. Issu des rangs de la police, bien positionné dans le monde politique. Mais un fonctionnaire au train de vie un peu trop confortable selon certains…

En effet, le regroupement des bandes terrorusses sur Donetsk semble entamé. Sans doute parce que cette grande ville d’un million d’habitants présente à elle seule un bouclier humain que l’aviation et l’artillerie ukrainiennes ne sauraient bombarder sans causer d’immenses dégâts ou pertes civiles. Raison pour laquelle le président ukrainien Pierre Porochenko est « très loin de l’euphorie ». Selon ses propres paroles, la situation est très difficile. Mais son ordre reste inchangé : resserrer l’étau autour des terroristes et continuer la libération des régions de Donetsk et de Louhansk.

Le plus difficile semble tout de même la « reconquista » idéologique de cette partie de l’Ukraine, abandonnée depuis longtemps à la russification, la désinformation et la dégradation sociale. Plus urgent encore, le rétablissement des infrastructures et du circuit économique. A Sloviansk, « les retraités n’ont pas reçu leur pension depuis trois mois », témoigne, outrée, une babouchka. Mais le black-out de l’info lui semble encore pire. « Nous n’avions aucune information ». La tour de la télévision avait sauté, la ville était livrée au bon vouloir des pilleurs, et pourtant, qui pourrait jurer que personne dans la population n’a soutenu cette folie ? Quand on interroge les habitants, le soutien aux terrorusses ne leur paraissait pas aberrant.

L’information, l’Ukraine devra l’acheminer vers le Donbass comme elle doit y acheminer l’eau et le gaz. Quant à l’identité locale, bien malin sera celui qui y comprendra quelque chose! Le prétexte choisi par les terrorusses était entre autres linguistique. Dans leur version des faits, le Maïdane était un coup d’Etat menaçant la langue russe. Or, les champions de la reconquête parlent précisément cette langue. Comprenne qui pourra.

  • La prise de Sloviansk comme si vous y étiez… Le passage d’un poste de contrôle terrorusse: il est bien conçu, et possède même de faux canons anti-char. L’entrée (prudente) dans l’Hôtel de Ville et, apothéose, la montée des couleurs ukrainienne à leur juste place.

Fait important, la population ne sait plus qui suivre. La popularité de Poutine dans le Donbass est en chute libre. 67 % des sondés avaient une opinion positive du « Tchékiste » il y a encore un an, contre à peine 36% la semaine dernière. Mais on trouvait encore 26 % d’avis favorables aux leaders des terrorusses..

Du reste, les combattants hors la loi qui passent aujourd’hui dans les rangs de l’armée ukrainienne, reconnaissent eux-mêmes avoir été bernés. On leur avait dit que le fameux Pravyi Sektor attaquerait Sloviansk et y ferait à coup sûr un massacre. Or, ni les habitants de Sloviansk ni leurs « défenseurs » ne virent jamais ces fantômes malfaisants ! Il faut admettre que les médias et les techniciens de l’imaginaire russes ont su créer de toutes pièces les éléments d’un drame oscillant sans cesse entre fiction et réalité. Une chose est sûre: ce Secteur Droit a créé une véritable psychose dans le Donbass.

Reste à savoir maintenant si l’Ukraine est capable de reconquérir le cœur des Donbassiens. Il faudrait au plus vite le désintoxiquer. A Sloviansk, l’Ukraine démine déjà les routes, mais sait-elle déminer les cerveaux ?

Propagande russe reconquista Sloviansk


Previous Next

Laisser un commentaire

keyboard_arrow_up