menu Menu
Représentant(s) de la "DNR" en France
By PanDoktor Posted in Politique française, propagande on 26 septembre 2017 4 min read
Députés français ayant voté contre l'ukrainisation de l'enseignement en Ukraine Previous L’Ukraine Next

Le 25 septembre 2017, Hubert FAYARD, « représentant » de la pseudo République Populaire de Donetsk en France, avait convié à l’inauguration « officielle » du centre de représentation de la République de Donetsk à Marseille plusieurs maires et députés de la région. Aucun ne s’est déplacé. Le secrétariat de Mme Claire Pitollat, députée LREM de Marseille, avait adressé une lettre standard pour décliner l’invitation. Mais le propagandiste poutinien Xavier Moreau ainsi qu’une poignée d’élus mineurs des environs ont pris part à cette « inauguration » dans la « splendide » salle d’un Novotel de Marseille. (Le groupe Accor avait déjà prêté son concours en Tchéquie, où une pseudo-représentation DNR-ienne similaire à celle de Marseille a depuis été interdite).

Groupe mi-terroriste, mi-tactique russe occupant une partie de la région de Donetsk dans l’est de l’Ukraine, la « DNR » ne bénéficie d’aucune reconnaissance officielle ni en France ni ailleurs dans le monde. Ne bénéficiant d’aucune accréditation diplomatique autre que celle de la pseudo-DNR, cette « représentation » officiellement sise au 180 avenue Prado à Marseille, n’est qu’une association enregistrée à la Préfecture des Bouches-du-Rhône. D’autres ont été ouvertes en Grèce, Finlande, Italie et Tchéquie. Aucune n’est reconnue, certaines ont même déjà été interdites. Peu avant l’inauguration du consulat pirate, le ministère des Affaires étrangères avait fait savoir que l’objet de l’association était illicite et que le  procureur de la République en avait été averti.

LISTE DES « PERSONNALITÉS » PRÉSENTES

En gras celles qui se sont affichées dans les régions occupées d’Ukraine : Donbass et Crimée

  • Hubert FAYARD, ancien adjoint FN à la mairie de Vitrolles condamné pour discrimination, élu municipal « Debout la France ».
  • Christiane PUJOL, conseillère départementale des Bouches-du-Rhône et cadre du mouvement Debout la France (DLF). Auparavant FN.
  • Christian BORELLI, conseiller national des Républicains (LR), conseiller municipal de Vitrolles.

  • Christian CAMISULI, responsable départemental des Jeunes de la Droite Populaire dans les Bouches du Rhone.
  • Trois petits conseillers aux mairies d’arrondissement de Marseille : Alexandre SCHILLING, Gérard VITALIS, Philippe FRANCESCHETTI (tous LR).
  • Jacques CLOSTERMANN, ex-président de Mon Pays la France, dissous fin 2016
  • Xavier MOREAU, « géopoliticien » (ne riez pas) vivant à Moscou.

Représentant(s) de la "DNR" en France
Dans un bureau partagé, au Novotel de l’avenue Prado à Marseille

A noter que Christan et Christiane ci-dessous, s’étaient rendus avec Hub’ dans le Donbass occupé en juin 2016. Le gentil trio avait alors expliqué vouloir soutenir l’armée russe bombardée en permanence par l’Ukraine. Armée russe qui n’était d’ailleurs pas censée être au Donbass… Des débuts fort prometteurs donc, malgré cette petite gaffe. Mais est-ce bien la voie « diplomatique » qu’a choisie notre petit représentant ou serait-ce plutôt celle du déshonneur…?

Représentant(s) de la "DNR" en France
Représentant(s) de la "DNR" en France
Représentant(s) de la "DNR" en France

Avant de se lancer dans la diplomatie, Hubert Fayard avait créé un site de rencontre où l’homme russe n’était pas décrit de la manière la plus diplomatique qui soit : « La femme russe et l’homme français ont tout pour se plaire: elle aime en lui son honnêteté, sa sobriété, le fait qu’il soit travailleur et attentionné… toutes qualités que sont loin d’incarner les hommes russes. »

Administrativement, l’adresse du consulat pirate est aussi celui d’une agence de rencontre franco-russe. Sans doute pour faciliter les échanges culturels…

Quoi qu’il en soit, il tombe sous le sens que ce non-événement pseudo-diplomatique leurre surtout les victimes de la propagande du Kremlin dans l’espace russophone. En titrant La France ouvre ses portes à la République Populaire de Donetsk, l’effet d’annonce est largement atteint et ne manquera pas d’inspirer d’autres mises en scènes de ce genre en Europe. Le plus regrettable étant que l’ambassade d’Ukraine à Paris se soit contentée d’une petite protestation sur Twitter et que les amis de l’Ukraine en France n’aient rien tenté pour faire échec à l’aspect solennel et donc « officiel » du coup de ciseau sur le ruban bleu-blanc-rouge. Ce qui est incontestablement une victoire pour le Kremlin. ◊

Désinformateurs Donetsk Hubert Fayard Listes Propagande russe


Previous Next

Laisser un commentaire

  1. La requête de la préfecture qui visait à dissoudre l’association « consulaire » a été rejetée. Un an après, toujours pas de geste fort de la France. Or plus le temps passera, plus ce pseudo consulat va sembler officiel. C’est une menace à la sécurité nationale. Au bureau du Premier ministre et au ministère de l’intérieur de prendre le relai maintenant.

keyboard_arrow_up